La pratique excessive de l’activité physique : un risque à ne pas prendre

Le sport fait partie des moyens naturels pour rester en bonne santé. Sa pratique régulière est d’ailleurs bénéfique pour l’organisme humain. Cependant, cette régularité dans la pratique de l’activité physique ne doit pas prendre un caractère excessif. Ceci s’explique par la possibilité de risques liés à un tel mode d’action.

Vous n’avez pas besoin d’en faire trop…

Pour être en bonne santé, vous n’avez pas besoin de faire des efforts surhumains. Votre sport d’entretien que vous pratiquez régulièrement doit se dérouler sans avoir des impacts négatifs sur votre condition physique. Si vous ne respectez pas ces prérequis élémentaires, vous risquez de vous exposer à des blessures de tous ordres. Il peut s’agir aussi bien de déchirures que d’entorses ou de maux de dos. Une activité sportive excessive peut déboucher aussi sur des troubles du sommeil. Voilà pourquoi il est recommandé de faire tout à ce niveau, avec de la mesure. Des explications approfondies en lien avec le sport et ses implications sont même disponibles via le lien suivant.

Si vous ne faites pas attention, bienvenue la bigorexie…

La bigorexie est reconnue depuis une dizaine d’années comme une maladie par l’OMS. On appelle bigorexie, une dépendance au sport. Si vous souffrez de cette maladie, vous serez amené à pratiquer toujours et encore plus de sport. Ce qui différencie la bigorexie d’un moment de pratique de sport normal, c’est qu’elle est plus une obligation qu’une partie de plaisir. Elle peut même être assimilée à une addiction dans la mesure où des symptômes de manque apparaissent en cas de non pratique de sport. Puisqu’elle est une conséquence directe de la pratique excessive de l’activité sportive, vous êtes invités à prendre vos précautions.

Faire du sport c’est bien. Mais n’oubliez pas que faire plus qu’il n’en faut, ce n’est pas bien. Comme toute chose en ce monde, l'activité physique non pondérée devient vite nuisible.